Prestation de conseil en ressources humaines (PCRH)

La Prestation de Conseil en Ressources Humaines (PCRH) offre à une entreprise ou à un regroupement d’entreprises l’opportunité de recevoir un soutien en gestion des ressources humaines dispensé par un prestataire, avec une participation financière de l’État.

Cet accompagnement sur mesure, dédié aux TPE-PME, vise à répondre à leurs besoins en matière de gestion des ressources humaines (RH) et à les encourager à ajuster leurs pratiques en fonction de leurs spécificités. Il leur permet également de trouver l’assistance et les conseils nécessaires pour structurer leur fonction RH ou mettre en place une mutualisation de certaines compétences, notamment dans le domaine des RH, en collaboration avec d’autres entreprises.

Critères d’éligibilité

Les entreprises doivent faire appel à un prestataire externe, spécialisé dans la gestion des ressources humaines, dont l’intervention doit conduire à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan d’actions opérationnel répondant aux problématiques identifiées. Ce plan d’actions est concerté avec toutes les parties prenantes de l’entreprise.

Pour quel projet ?

  • Évaluer la situation de l’entreprise en termes de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et de Ressources Humaines (RH) par le biais d’un diagnostic approfondi.
  • Formuler une stratégie de développement RH en alignement avec la stratégie de croissance économique de l’entreprise.
  • Concevoir un plan détaillé pour le développement des compétences des employés.
  • Élaborer des parcours professionnels personnalisés pour les salariés, favorisant leur progression au sein de l’entreprise.
  • Mettre en place un plan de gestion des âges, incluant la transmission efficace des savoir-faire et des compétences, contribuant ainsi à une transition fluide au sein de l’organisation.
  • Identification des freins et leviers pour répondre aux tensions de recrutement,
  • Élaboration d’une stratégie de recrutement (définition des compétences attendues, diversification des sources de recrutement…),
  • Identification et levée des freins à la décision d’embauche,
  • Identification du potentiel de création d’emplois et de pérennisation des contrats de travail,
  • Amélioration de la marque employeur et de la capacité à attirer des candidats de l’entreprise,
  • Mise en œuvre d’actions visant à améliorer la qualité de l’emploi, en favorisant le recours au contrat à durée indéterminée et en allongeant la durée des contrats. Ces actions pourront notamment être proposées aux entreprises dans le champ du dispositif dit de “bonus-malus”,
  • Actions de développement de l’apprentissage au sein de l’entreprise, etc.
  • Appui à l’intégration et l’inclusion des salariés dans l’entreprise,
  • Développement de l’emploi des séniors et d’une gestion active des âges et générations dans l’entreprise,
  • Maintien et valorisation des travailleurs en seconde partie de carrière dans l’entreprise, etc,
  • Prévention et lutte contre toute forme de discrimination à l’embauche et au cours de la carrière,
  • Inclusion des personnes en situation de handicap dans l’entreprise (éventuellement en complémentarité avec des actions menées par les cap emploi),
  • Amélioration de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,
  • Promotion de la diversité au sein de l’entreprise,
  • Accompagnement de l’entreprise à l’obtention du label diversité.
  • Adaptation des ressources humaines à la transition écologique,
  • Adaptation des ressources humaines à la transition numérique (développement du télétravail et des modes de travail hybride, des outils de travail à distance, mise en place de nouveaux outils de gestion des RH, accompagnement RH à la mise en place d’outils fondés sur le recours à l’intelligence artificielle…),
  • Accompagnement à l’identification des métiers fragilisés par les mutations économiques et/ou accompagnement à l’élaboration d’un accord de gepp permettant à l’entreprise d’entrer dans le dispositif transitions collectives, etc,
  • Accompagnement RH des changements d’interfaces ou de digitalisation de processus, induisant un nouveau rôle, de nouvelles missions pour les salariés de l’entreprise et/ou une réorganisation du travail,
  • Appui au processus de recrutement, induit par les transitions impactant l’entreprise (définition des compétences attendues et des profils recherchés),
  • Mise en œuvre d’une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), etc.
  • Adaptation de l’organisation du travail (définition, attribution et planification des tâches, organisation collective du travail, gestion du temps de travail, circulation de l’information RH, organigrammes, visibilité et suivi du travail et des missions de chaque collaborateur, organisation des collaborations entre salariés…),
  • Mise en place du télétravail, de démarches de flexibilisation du temps de travail, de modes de travail hybride,
  • Amélioration de l’articulation entre l’activité professionnelle et la vie personnelle et familiale des salariés,
  • Amélioration de la qualité de vie au travail et prévention des risques psychosociaux,
  • Gestion des problématiques organisationnelles qui se traduisent par différents phénomènes tels que l’absentéisme, le turn-over, etc.
  • Amélioration des relations sociales et développement du dialogue social dans l’entreprise,
  • Accompagnement des acteurs de l’entreprise à la mise en place d’un CSE et à la gestion du franchissement de seuils sociaux (en dehors du seul respect des obligations légales et règlementaires incombant au chef d’entreprise),
  • Accompagnement à l’élaboration d’un accord de gestion des emplois et des parcours professionnels (GEPP) ou d’un accord de GPEC
  • Professionnalisation du dirigeant ou des salariés en charge de la gestion des RH dans l’entreprise (appui à la mise en place d’outils et de processus de gestion des RH, appui à la définition d’une organisation de gestion des RH, etc.),
  • Accompagnement d’entreprises à la création de groupements d’employeurs et renforcement et développement des groupements d’employeurs existants,
  • Appui au développement du prêt de main d’œuvre entre entreprises, etc.
  • Évaluation et réponses à l’impact d’une crise ou d’un évènement conjoncturel sur les emplois et les compétences,
  • Gestion RH en situation de crise,
  • Adaptation de l’organisation de travail,
  • Enjeux RH liés à la réorganisation de l’activité, notamment en cas de diversification d’activité et/ou de relocalisation,
  • Renforcement du dialogue social en situation de crise,
  • Élaboration d’un plan de développement des compétences en situation de crise,
  • Mise en œuvre de solidarités interentreprises telle qu’une mutualisation de services, etc.
PCRH et Analyse des pratiques professionnelles
5/5

ACCOMPAGNEMENT

En présentiel

Durée
5 journées

Tarif
5000 euros TTC

Lieux de formation
Site client
Site organisme de formation

Prochaines sessions
Dates à  définir sur demande

Les solutions de financement

Financer cette formation grâce aux OPCO

Noitulos/solution travaille en collaboration avec différents OPCO pouvant prendre en charge vos formations jusqu’à 100%.
 
En savoir plus sur les aides au financement
Evaluations Google
4.9
Basé sur 365 avis
×
js_loader